.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tâter le terrain (ft Ayame)


Danganronpa: Disaster Recovery :: Hope's Peak Academy :: Quatrième étage :: Playroom
Aller en bas
Neshi Marchi

avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 04/03/2018

Feuille de personnage
: Jim Bradson, Révolutionnaire Ultime.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Tâter le terrain (ft Ayame) Ven 4 Mai - 21:49
Tâter le terrain.

Neshi fouillait l'académie. Maintenant qu'il était devenu président du club de jeu de rôle, il fallait bien trouver un endroit où il pourrait organiser ses séances. C'était bien là le problème : les classes étaient pas très adaptés pour les parties — en plus du fait qu'il savait pas s'il pouvait avoir les clés ou pas—, et les autres salles... A la limite la cafétéria, mais le problème c'est que s'ils font des parties pendant des heures par exemple où la partie continuerait à midi, ça gênerait les autres étudiants. Y a aussi la bibliothèque, mais il faut du silence absolu, et Neshi n'aime pas déranger trop les gens, même si ça concerne son passe-temps favori. N'y a t'il donc aucun endroit où il pourrait organiser des parties ? Raah, c'était tellement lourd !

Il continuait de traîner dans les couloirs de l'académie. Il était maintenant monté au quatrième étage. Le dernier. Là où il y avait les laboratoires d'Ultimes. Bon, il fallait dire qu'il n'avait pour ainsi dire quasiment aucune chance de trouver un endroit libre qui correspondait à ses attentes. Mais bon, qui ne tente rien n'a rien !

La première porte était fermée à clef, malheureusement. Cependant, la deuxième semblait ouverte. Il s'approcha de la poignée, la tourna, et... Et c'était bien ouvert ! Il poussa la porte et s'approcha de la salle. C'était...

C'était une immense salle de jeu. Génial ! Purée, c'était CET endroit qui lui fallait. Par contre, euh, il ne savait pas si cet endroit était un laboratoire d'ultime, donc dans le doute, mieux vaut ne pas trop s'exciter, hein ? Il dit quand même cependant :

- Purée, mais c'est L'ENDROIT qu'il me faut ! C'est agencé comme une salle de jeu, mais trop... Enfantin.

Oups. Il pensait tout haut. Tiens, d'ailleurs, il n'avait même pas remarqué qu'il y avait une fille a l'intérieur. Peut être la propriétaire de la salle ? Il fallait lui demander, dans le doute. Puis il ne perdait rien à engager la conversation, n'est ce pas ? Il s'approcha donc de la fille en question, et lui dit :

- Excusez moi, mais cette salle est à vous ?

En espérant que la salle soit publique et qu'il puisse s'en servir. Car c'était sa seule chance, la seule salle qui convenait parfaitement à ses besoins. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Ayame Shinkai

avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 16/04/2018
Avatar KG : Kiyotaka Ishimaru

Feuille de personnage
: Kiyotaka Ishimaru (Préfet scolaire Ultime)

Voir le profil de l'utilisateur http://murderfabrication.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Tâter le terrain (ft Ayame) Mer 9 Mai - 12:15
Tâter le terrain.Des fois, je ne sais pas trop quoi faire, ou où aller. Ça donne peut-être un air assez dramatique quand je le dis comme ça, mais je pense que ça arrive à tout le monde, ou du moins à peu près.
Je n’ai pas cours à cette heure, et je n’ai personne avec qui trainer. Ne connaissant pas encore bien l’académie, je ne sais même pas où d’autre que ma chambre je peux m’installer, aussi j’erre plus ou moins, en quête d’un emplacement calme où je puisse me reposer ou m’occuper sans déranger personne. Comme je n’ose pas ouvrir des portes et me trouver face à des personnes déjà occupées, j’ai peur de ne pas trouver, mais voilà que mon regard se pose sur une salle entre-ouverte, qui semble complètement vide.
Assez rapidement je décide de rentrer pour voir de quelle pièce il s’agit, et je suis accueillie par un décor très enfantin, des jouets, et des peluches. Surprise, je l’observe en silence pendant quelques instants, mais quelque-chose à propos de cette atmosphère doit me plaire, car je fais encore quelque pas en avant et décide de m’assoir sur une des chaises contre la plus grande table de la pièce.
Je ne saurais vraiment décrire ce que je ressens ici, c’est agréable, c’est doux, mais surtout, c’est légèrement amusant. Ce n’est pas que je suis naturellement attirée par les couleurs comme une enfant, mais une pièce aussi colorée au milieu de l’académie me surprend et je trouve ça agréable. Je n’ai rien à faire ici, mais il n’y a pas de raison que je m’y sente mal – sans rien penser de particulier, je laisse mon regard être attiré par les objets qui pourraient concrètement m’intéresser, comme les consoles de jeux-vidéos, ou la table visiblement faite pour la fabrication de peluches. Je me dis que celle-ci pourrait vraiment me plaire, car je n’ai jamais essayé mais que des personnages que je fais pourraient très bien avoir besoin d’une peluche en accessoire.
Cette nouvelle découverte si surprenante est beaucoup plus reposante que j’aurais pu l’imaginer ; une douce musique la traverse et elle rend l’atmosphère plus mignonne encore. Je me laisse aller à l’écouter et commence à sourire en me disant que rester là est un petit peu bête, mais ça ne me dérange pas.
Je sursaute et me crispe en entendant quelqu’un entrer dans la salle. Je tourne la tête et constate qu’il s’agit d’un jeune homme que je ne connais pas, mais ça ne change rien au fait que je serre les dents, et tout à coup ça me dérange, d’être bêtement seule dans cette pièce décorée pour plaire aux plus innocents des êtres.
« Purée, mais c'est L'ENDROIT qu'il me faut ! C'est agencé comme une salle de jeu, mais trop... Enfantin. » s’écrie-t-il.
Il ne semble me remarquer qu’après coup, et je dois légèrement blanchir en le regardant. J’ai peur qu’il se demande ce que je fais là, dans cette salle de jeu trop enfantine, ou qu’il parte en pensant que parce qu’il y a quelqu’un il ne peut pas s’en servir, alors que je suis là sans raison réelle…
Je l’observe sans bouger alors qu’il s’approche de moi, et avant que je puisse m’exclamer compulsivement que je vais lui laisser le terrain, il s’adresse à moi :
« Excusez-moi, mais cette salle est à vous ? »
« Ah-Ah non, non, pas du tout ! » je lui réponds par réflexe, heureusement avec un air plus surpris qu’effrayé.
Je regarde rapidement la pièce à nouveau, regrettant qu’elle n’ait pas vraiment un pouvoir magique qui me force à rester apaisée en toutes circonstances, puis ajoute :
« Je suis là pour la première fois aussi, je ne sais pas trop ce que c’est. »
Je lui souris timidement, désolée de ne pas pouvoir lui donner plus d’informations, et de le déranger par ma présence dans sa recherche d’un endroit pour… ce qu’il veut faire.
©️ 2981 12289 0

_________________

Ayame se prononce en #b188ce
Killing Game avatar © miminayuu
Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Neshi Marchi

avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 04/03/2018

Feuille de personnage
: Jim Bradson, Révolutionnaire Ultime.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tâter le terrain (ft Ayame) Mer 9 Mai - 18:30

Tâter le terrain.

ft. Ayame Shinkai

Neshi cherche une salle appropriée afin de pouvoir organiser des parties de jeu de rôle avec son club. Il trouve rapidement une salle qui semble appropriée, mais il n'est pas seul : une jeune femme s'y trouve également..

Neshi regardait la femme. Oh, il venait d'y penser : ce qu'il avait dit tout haut tout à l'heure n'était pas forcément approprié. Peut être même qu'elle avait entendu. Il dit alors, directement, en faisant une légère pirouette :

- Oh, veuillez m'excuser pour mes dires de tout à l'heure. Je pensais tout haut, et je ne savais pas que vous étiez là. .

La jeune femme semblait blanchir à sa vue. Semblait-il effrayant ? Pourtant, il était dans sa posture normale. Il ne voyait pas de problème sur son physique. Ou était elle peut être timide ? Neshi était Ultime Scientifique, pas Ultime Psychologue, il ne pouvait pas savoir pourquoi les gens réagissaient de tel façon ou de tel autre façon.

La jeune fille répondit ensuite à sa question, en disant, un peu de manière compulsive :

« Ah-Ah non, non, pas du tout ! »

Puis la femme dit en souriant de manière un peu timide :

« Je suis là pour la première fois aussi, je ne sais pas trop ce que c’est. »

Bon là, pas besoin d'être psychologue, pour voir qu'elle paniquait. Neshi voulait la calmer. Il lui dit alors, en souriant :

- Inutile de paniquer comme cela, Mademoiselle. Je voulais juste demander si cette salle est à vous. Mais avec tout cela, j'ai oublié de me présenter ! Quel goujat. Je suis Neshi Marchi, l'Ultime Scientifique de cette académie, et président du club de jeu de rôle de celle-ci. Enchanté de vous connaître.

Neshi répondit alors, en regardant un peu la salle :

Au vu des apparences, on dirait bien que nous sommes en face d'une salle de jeux. Et cela correspond parfaitement à mes attentes, pour ma part. Je m'explique : comme je vous l'ai dit précédemment, je suis le président du club de jeu de rôle de l'académie. Et du coup, comme les parties de jeu de rôle nécessite un espace assez particulier, afin de ne pas déranger et de ne pas être dérangé, c'est une salle de jeu que je cherchais jusqu'à présent. Mais il semblerait que celle ci convienne parfaitement.

Neshi mit alors la main sur son front, se remarquant de quelque chose :

- Oh, mais attendez, avec tout cela je ne fais parler que de moi, quel idiot fais-je ! Assez parlé de moi, parlons plutôt de vous ! Si cela n'est pas trop indiscret, pourriez-vous me dire la raison de votre présence ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Ayame Shinkai

avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 16/04/2018
Avatar KG : Kiyotaka Ishimaru

Feuille de personnage
: Kiyotaka Ishimaru (Préfet scolaire Ultime)

Voir le profil de l'utilisateur http://murderfabrication.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Tâter le terrain (ft Ayame) Ven 29 Juin - 1:03
Tâter le terrain.Immédiatement, l’inconnu me répond :
« Inutile de paniquer comme cela, Mademoiselle. »
Je ne peux m’empêcher de grimacer. Je ne panique pas, je… Ugh. Je me demande maintenant, c’est quoi ce mec bizarre, qui parle trop poliment ? Surtout que c’est toujours un tantinet énervant quand quelqu’un nous dit qu’on panique alors qu’on exprime juste une réaction saine de surprise. Donc je grimace, mais ne le coupe pas ou ne cesse pas de l’écouter pour autant, car je suis prête à accepter que ce n’est qu’une introduction maladroite – d’autant plus qu’il a une tête à être mauvais en introductions.
Il se présente donc, en tant que Neshi Marchi, l’Ultime Scientifique. Je le regarde un instant dans les yeux, plutôt impressionnée par un tel Ultime, jusqu’à ce qu’il me dise être « président du club de jeu de rôle » ; là, je tourne la tête, et hausse les sourcils. Il est tout de suite moins impressionnant.
Ce n’est pas que j’aie quelque-chose contre le jeu de rôle, ou qu’il soit président du club – à vrai dire, je trouve même ça plutôt sympa, moi-même intéressée par le jeu de rôle à un point plutôt important. Je ne sais pas comment l’exprimer, mais il y a tout de même quelque-chose d’assez décevant à sa présentation… L’Ultime Scientifique, et le président du club de jeu de rôle. Non, ce n’est pas un problème, du tout, même, mais là, dit comme, ça… Ça fait un petit peu pitié.
Juste un petit peu.
Sa présentation terminée, il reprend notre conversation en répondant à ce que je disais, parlant de ce qu’est la pièce dans laquelle nous sommes.
« Au vu des apparences, on dirait bien que nous sommes en face d'une salle de jeux. Et cela correspond parfaitement à mes attentes, pour ma part. Je m'explique : comme je vous l'ai dit précédemment, je suis le président du club de jeu de rôle de l'académie. Et du coup, comme les parties de jeu de rôle nécessite un espace assez particulier, afin de ne pas déranger et de ne pas être dérangé, c'est une salle de jeu que je cherchais jusqu'à présent. Mais il semblerait que celle-ci convienne parfaitement. »
Et il parle beaucoup. Me sentant un peu ridicule, assise, face à ce grand bonhomme debout, mais ne faisant rien pour y remédier, je le regarde les yeux grands ouverts, faisant de mon mieux pour ne rien rater. Quand il marque une courte pause j’ai le temps d’analyser ce qu’il m’a dit et me dire qu’en fait, mais attends, je m’en fous, mais il reprend rapidement.
« Oh, mais attendez, avec tout cela je ne fais parler que de moi, quel idiot fais-je ! Assez parlé de moi, parlons plutôt de vous ! Si cela n'est pas trop indiscret, pourriez-vous me dire la raison de votre présence ici ? »
Il me demande soudainement d’expliquer pourquoi je suis là, et je regrette qu’il n’ait pas décidé de plus me raconter sa vie. Je peux faire des remarques un tantinet cyniques sur le coup, ça ne me dérange pas tant que quelqu’un me parle beaucoup, pour la simple raison que ça m’occupe, mais aussi parce que je préfère ça que parler de moi… D’autant plus dans une telle situation, où je suis bêtement assise toute seule dans une salle destinée aux enfants. J’ai peur d’être ridicule, et de le déranger avec ma bêtise, si ce n’est l’ennuyer, si je lui raconte parce que je suis là sans raison particulière et ai été attitrée par les couleurs comme si j’avais trois ans… Si seulement je ne m’étais pas installée ici, il n’aurait pas à faire tout ça, et il serait tranquille. Je suis terrible, à me dire qu’il parle trop, qu’il est ridicule ou je ne sais quoi, quand ici, c’est lui le type tranquille, et moi qui suis bêtement assise là à rien faire.
Je baisse légèrement le regard quand il me pose cette question, et hésite peut-être quatre ou cinq secondes avant de m’efforcer à lever la tête pour lui répondre le moins bizarrement possible :
« Moi ? »
Quelle efficacité, Ayame… Toutes mes félicitations, c’était la meilleure réponse que tu puisses trouver. Maintenant tu as l’air d’une idiote pour avoir hésité. B r a v o. Enchaînons…
« Euh, eh bien, pour me présenter à mon tour, je m’appelle Ayame Shinkai et je suis ici en tant que… l’Ultime Cosplayeuse. On a pas le même genre de talent, hein, haha ? »
Aucun intérêt. Je dirais même plus, c’est de trop. Sans probablement lui laisser le temps de comprendre ce que je viens de dire, je reprends, ignorant ma propre remarque. Et maintenant c’est moi qui parle trop…
« Et pour ce qui est de la raison pour laquelle je suis dans cette pièce… Il n’y en a pas vraiment, en fait… Je découvre juste l’académie et je l’ai trouvé mignonne… Mais c’est sans importance, vraiment. Pour ce qui est de l’utiliser comme salle pour le jeu de rôle, euh, pourquoi pas ? Mais c’est peut-être une salle un peu spécifique, il n’y en a pas des vides ? »
J’essaie de sortir le plus d’informations possibles à la fois, pour qu’il ne puisse pas possiblement mal comprendre mes intentions. Réalisant que si ce n’était pas le cas au début, j’ai probablement à présent l’air de paniquer, je rougis légèrement… Mais je souris, pour lui montrer que ça va, et parce que c’est un de ces moments où je suis ridicule, mais ce n’est pas très grave, j’arrive à me dire que ça peut être amusant et non juste agaçant. Du moins, je l’espère…
©️ 2981 12289 0

_________________

Ayame se prononce en #b188ce
Killing Game avatar © miminayuu
Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Neshi Marchi

avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 04/03/2018

Feuille de personnage
: Jim Bradson, Révolutionnaire Ultime.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tâter le terrain (ft Ayame) Jeu 5 Juil - 14:26

Tâter le terrain.

ft. Ayame Shinkai

Neshi cherche une salle appropriée afin de pouvoir organiser des parties de jeu de rôle avec son club. Il trouve rapidement une salle qui semble appropriée, mais il n'est pas seul : une jeune femme s'y trouve également..

La femme semblait baisser le regard après que Neshi ait posé cette question. Il semblerait qu’elle soit un peu timide, mais quel importance ? Il y a des gens qui sont timides, comme confiant, enfin bref il faut un peu de tout pour faire un monde ! Elle prenait quelques secondes à répondre, avant de dire :

« Moi ? »

Bah… Elle devait être un peu timide, comme il le pensait tout à l’heure, c’est normal ! Ah, elle n’avait pas dit son dernier mot !

« Euh, eh bien, pour me présenter à mon tour, je m’appelle Ayame Shinkai et je suis ici en tant que… l’Ultime Cosplayeuse. On a pas le même genre de talent, hein, haha ? »

« Et pour ce qui est de la raison pour laquelle je suis dans cette pièce… Il n’y en a pas vraiment, en fait… Je découvre juste l’académie et je l’ai trouvé mignonne… Mais c’est sans importance, vraiment. Pour ce qui est de l’utiliser comme salle pour le jeu de rôle, euh, pourquoi pas ? Mais c’est peut-être une salle un peu spécifique, il n’y en a pas des vides ? »

Sa première remarque était un peu forcée, selon Neshi. Mais ce n’était pas bien grave, c’était déjà bien de pouvoir engager la conversation comme ça. Bon, c’est pas tout ça, mais maintenant, il fallait répondre !

- Eh bien, j’avais bien pensé à une salle vide, qui serait plus pratique pour faire du jeu de rôle comme on pourrait plus facilement installer des salles, mais c’est à dire que je ne suis pas le seul club à convoiter des salles vides, et même en dehors des clubs y a des professeurs qui veulent en prendre, aussi…

Neshi se gratta alors la tête :

- Enfin, après, c’est vrai que je ne peux pas réclamer la salle comme ça, faut bien que j’aille demander au propriétaire… S’il y en a, bien entendu...

Neshi se sentait un peu gêné, et il venait de remarquer que c’était aussi le cas pour la jeune fille. Elle rougissait légèrement, mais souriait aussi. C’était un peu rassurant…

- Enfin, moi après, voilà : je ne veux pas déranger. On verra bien, je retiens juste la présence de cette salle, mais j’aimerais pas non plus forcer... voilà voilà

Neshi réfléchissait à un sujet pour relancer la conversation. Ah, ça y est ! C’est bon !

- Sinon, vous aimez le jeu de rôle ? Personnellement, je trouve que c’est un bon moyen de “s’évader”, même si j’aime pas trop être Maître de Jeu…

Bon, il allait essayer une technique pour voir si on peut relancer la conversation, et sinon… Bah, tant pis, il allait se noyer un peu dans la gênance mais ça n’était pas très grave. Il attendait donc la réponse d’Ayame pour pouvoir souffler un peu (ou pas).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tâter le terrain (ft Ayame)
Revenir en haut Aller en bas
Tâter le terrain (ft Ayame)
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» terrain enneigé
» [WIP] Terrain de jeu elfique/naturel
» terrain de jeu de gorbag
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Danganronpa: Disaster Recovery :: Hope's Peak Academy :: Quatrième étage :: Playroom-
Sauter vers: